En première ligne face aux maux des enfants, des adolescents ou des adultes atteints de troubles psychomoteurs, l’éducatrice spécialisée côtoie chaque jour la souffrance. 

Des compétences innées

Être à l’écoute, manifester de l’empathie tout en ayant un certain recul par rapport aux situations, être autoritaire tout en gardant son sang-froid… les compétences de l’éducatrice spécialisée sont d’abord innées.

L’éducatrice spécialisée enseigne aux enfants et aux adultes qui ont une déficience physique ou un retard de développement des techniques de communication, et des compétences pratiques en dynamique de la vie, pour accroître leur autonomie et leur mobilité.

Appelé à élaborer, organiser et animer diverses activités éducatives ou de soutien pédagogique, culturelles, ludiques, sportives… afin de développer des habiletés sociales, cognitives, psychomotrices, communication, estime de soi, affirmation, résolution de problèmes/conflits, etc.